Couper et bouturer votre piléa


Parfois, en grandissant, nos piléas ne deviennent plus aussi beaux qu’ils ne l’étaient… Ils leur arrivent de perdre leurs feuilles et de se retrouver avec un tronc tout dénudé. Ou ils poussent un peu n’importe comment si on oublie de les tuteurer, et on se retrouve avec un tronc tout tarabiscoté. Pas très esthétique n’est-ce pas ? Et si on coupait ? ✂️

Cet hiver, mon piléa a perdu beaucoup de feuilles, et son tronc était tout dénudé. Je le trouvais assez moche comme ça, mais en même temps je n’osais pas le couper. J’ai pris mon courage à deux mains, et je me suis lancée ! Et je ne regrette pas du tout 😊

Je vous explique ici comment j’ai procédé. J’espère que cela permettra de répondre à vos éventuelles interrogations sur ce sujet.

Je vous ai aussi préparé un petit tuto vidéo ici.

Qu’on lui coupe la tête !

Qu’on lui coupe la têteeee ! Coupez votre piléa sous ses dernières feuilles. Attention à garder suffisamment de tronc pour pouvoir le planter sans problème (notamment sans qu’il ne perde l’équilibre sous son propre poids). Pour rappel, pensez toujours à bien désinfecter vos outils. Vous allez voir de la sève monter au niveau de la coupe, c’est normal pas d’inquiétude !

Bouturez votre tête de piléa dans l’eau. Chez moi, les racines ont pris un petit peu de temps à démarrer, mais une fois lancées elles ne sont plus arrêtées ! Une fois bien racinée, vous pourrez planter votre bouture, qui donnera naissance à un nouveau pied de piléa.

Il aura quand même plus fière allure avec son port bien étoffé qu’avec son vilain tronc dénudé 😉

Je trouve les racines très jolies visuellement, à mon avis ça pourrait être sympa d’avoir un piléa en hydroculture !

La renaissance du tronc

Et le tronc alors ? Ne le jetez surtout pas !

Laissez-le tranquille dans son pot. Stimulé par la taille, votre tronc dénudé va donner naissance à de nouvelles pousses !

En moins d’un mois, j’ai vu apparaître de nombreux petits points verts tout le long du tronc, des bébés piléas en devenir. Une des pousses a d’ailleurs commencé à bien grandir. Il me tarde de voir l’évolution.

Votre tronc continuera également à produire des rejets à sa base 💪🏻

Et voilà, le tour est joué ! J’espère que ce petit article aura pu vous être utile. Maintenant vous n’aurez plus peur de décapiter vos piléas si le besoin s’en faisait sentir 😉

Qui va se lancer ?!

Pour d’autres conseils de bouturage, n’hésitez pas à parcourir notre rubrique Bouturer ses plantes.

Si mes articles vous sont utiles, n’hésitez pas à me soutenir via la plateforme de dons Utip. Chaque petit don compte !

4 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette technique de bouturage du Pilea que je ne connaissais pas ! Je l’ai fait sur une longue tige d’un des miens qui était dénudé et tordu !

  2. Je me suis lancée la semaine dernière sur un de mes 2 pieds âgés de 4 ou 5 ans. Il y a de minuscules points verts sur le tronc. Et déjà de nombreuses racines sur la tête mise dans l’eau.

Répondre à Troque ta plante Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *