Le lombricomposteur Activaterre


Du 19 au 27 novembre, c’est la semaine européenne de la réduction des déchets ! ♻️ Je ne sais pas vous, mais ces dernières années je me suis vraiment penchée sur le sujet de comment réduire et revaloriser mes déchets. Une des premières habitudes que j’ai adopté, c’est le compostage de mes déchets organiques ! J’ai testé et je combine différentes solutions : le compostage classique, le Bokashi, le lombricompostage… qui présentent toutes de grands avantages et quelques tout petits inconvénients.

Je me suis dit qu’à cette occasion, cela serait intéressant de parler un peu plus avec vous de lombricompostage et de vous présenter le chouette lombricomposteur pensé par Activaterre !

– Article en partenariat avec Activaterre –

De l’utilité du lombricompostage

Le lombricompostage, c’est le compostage à l’aide de vers. Véritables alliés, ils se nourrissent de nos déchets organiques et les décomposent rapidement en précieux lombricompost. Ils peuvent manger l’équivalent de leur propre poids par jour !

C’est une méthode de compostage que vous pouvez facilement pratiquer en intérieur, et qui ne prend pas beaucoup de place.

Réduire nos poubelles, réduire notre empreinte écologique

Un Français produit entre 300 et 500 kilos de déchets chaque année. Transports des déchets, décharges, enfouissement, incinération, le secteur de la gestion des déchets est fortement émetteur en gaz à effet de serre… L’impact climatique de nos déchets est évalué à 4% des émissions de gaz à effet de serre en France selon le Haut Conseil pour le Climat. Le traitement des déchets a également un coût pour nos collectivités, et pour vous à travers le paiement des taxes des ordures ménagères.

Plus d’un tiers de nos poubelles est composé de déchets organiques qui sont valorisables, ce serait quand même dommage de s’en priver, non ? En les compostant, vous réduirez votre empreinte écologique et vos déchets d’au moins 40 kilos par an et par personne !

Revaloriser nos déchets organiques : le lombricompost, un atout pour nos plantes

Avec le lombricompostage, vos déchets organiques sont revalorisés en lombricompost pour le plus grand bonheur de nos plantes ♻️

Le lombricompost est constitué des déjections des lombrics. Il est sans odeur, et sa consistance s’apparente au terreau. Riche en nutriments et en microorganismes, le lombricompost est un super atout pour nos plantes :

  • Il booste la croissance des plantes,
  • Il favorise leur résistance contre certaines maladies et nuisibles,
  • Il améliore la structure du sol, en favorisant sa rétention d’eau et son aération 🌿

Pour l’utiliser, vous pourrez ajouter une poignée de lombricompost à la surface de votre substrat ou encore le mélanger à votre terreau pour vos plantations et rempotages (1/3 lombricompost, 2/3 terreau) !

Activaterre : un lombricomposteur au design autant astucieux qu’esthétique

Je suis une grande adepte du lombricompostage depuis plusieurs années. J’ai récemment découvert le lombricomposteur Activaterre, qui m’a vraiment tapé dans l’oeil. Il est né de la rencontre entre l’ingénieur-designer Ferdinand et du potier Pierre, de la poterie Siegfried-burger & Fils, dont le savoir-faire traditionnel est transmis de père en fils depuis 6 générations. Leur lombricomposteur est fabriqué artisanalement en France, avec l’aide d’un potier et d’un menuisier alsaciens et d’un fabricant de liège landais.

Ils ont réussi à faire de leur lombricomposteur un bel objet d’intérieur. J’ai un gros coup de coeur pour son design et ses matières nobles. Il est composé d’un bac en terre cuite, fermé par un couvercle en liège et soutenu par une belle armature en bois. Il comprend même une petite griffe en bois pour la récolte du compost. Pas de plastique, que des ressources naturelles et renouvelables ! Et il se fondra parfaitement dans votre intérieur.

Leur lombricomposteur est super bien pensé. Le bac en terre cuite est composé de deux parties :

  • Le bac principal qui accueille les vers et les déchets organiques, au fond duquel se trouve une grille. Il est d’une contenance de 27 litres, ce qui vous permet d’accueillir un beau volume de biodéchets.
  • Un récipient amovible qui se visse en quart de tour sous le bac principal. C’est en le dévissant et en le posant sur le plateau en bois que l’on récolte le lombricompost mûr, qui se dépose au-dessus de la grille. Il suffit de gratter dans les interstices à l’aide de la griffe en bois pour l’émietter et le faire tomber à travers la grille. Ce système de récolte du compost évite généralement les contacts avec les vers, qui sont attirés par les déchets dans la partie haute du bac (je sais que certains d’entre vous n’aiment pas trop ça 🤭).

Petite particularité, ce lombricomposteur ne permet pas de récolter de lombrithé, seulement du lombricompost. En effet, la terre cuite absorbe l’excès d’humidité produit par le compostage. Grâce à cette matière qui respire, les déchets bénéficient d’une bonne aération, ce qui évite les risques de fermentation et donc de mauvaises odeurs.

Démarrer votre lombricomposteur

Bonne chose à savoir, le lombricomposteur Activaterre était très bien emballé et protégé pour son envoi. Une fois reçu, je l’ai trouvé très simple à monter. Suite au montage, il faut le préparer à accueillir nos amis les vers, qui proviennent de la Ferme du Moutta ! Si vous êtes à la recherche de vers, vous pourrez également en trouver près de chez vous via le site Plus 2 Vers, qui met en contact des particuliers. Première étape, créer un joint d’étanchéité autour de la grille pour éviter l’évasion intempestive de vers, à l’aide de colombins d’argile (qui sont fournis) et de plusieurs épaisseurs de cartons (j’ai réutilisé le carton d’emballage 💪🏻). Ensuite, pour les aider à s’adapter, j’ai déposé une épaisseur de terreau biologique. J’ai installé les vers et j’ai ajouté quelques déchets organiques et des morceaux de carton. Au départ, il faut commencer par des apports modérés de déchets (maximum 150g par semaine). Il faut également veiller à ce que le compost reste humide. Vous pouvez par exemple le recouvrir de chiffons humides (non synthétiques) ou d’un tapis humidification (il en existe en chanvre notamment). Au bout de 5/6 semaines, les vers seront pleinement acclimatés et vont commencer à se reproduire. Vous allez pouvoir augmenter votre apport de déchets !

Quel régime alimentaire des vers ?

Votre compost appréciera un régime équilibré entre des apports de déchets humides (fruits et légumes, marc de café, etc.) et de matières sèches (papiers, cartons, végétaux séchés).

Si vous avez des réticences à installer un lombricomposteur dans votre intérieur, sachez qu’un compost bien équilibré n’a pas d’odeur désagréable, ni de moucherons 💪🏻

Attention, certains aliments sont à proscrire dans un lombricomposteur, que ce soit parce qu’ils sont indigestes voire toxiques pour les vers, parce qu’ils sont trop longs à se décomposer, ou parce qu’ils sont trop acides (et risquent de déséquilibrer votre lombricompost).

Par exemple, évitez la viande, le poisson, les produits laitiers, les corps gras (beurre, huiles, sauces), qui attirent les moucherons. Idem pour les ails, oignons, échalotes et poireaux, qui sont vermifuges et risquent de tuer vos vers. Les papiers/cartons plastifiés ou imprimés avec des encres minérales sont à proscrire. Les agrumes tendent à être trop acides. Limitez les peaux d’avocat et d’ananas, qui sont trop dures. Pensez à découper en petit morceaux vos fruits et légumes pour qu’ils soient plus rapidement décomposés.

J’espère que la découverte du lombricompostage et de chouettes initiatives pour le démocratiser comme celle d’Activaterre vous aura plu ! N’hésitez pas à vous lancer, personnellement je trouve ça vraiment valorisant de ne plus mettre à la poubelle tous ces déchets et de nourrir mes petits vers.

Est-ce que vous avez un lombricomposteur chez vous ?? 🪱🌱

Si mes articles vous plaisent, n’hésitez pas à me soutenir sur la plateforme de dons Utip. Chaque petit don compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *