Prendre soin des plantes par les plantes avec MAÏA-KO


Si vous me suivez sur le compte Instagram Troque ta plante, vous savez que j’essaie de privilégier au maximum les solutions naturelles pour m’occuper de mes plantes. Je trouve ça important d’un point de vue écologique, mais aussi du point de vue de notre santé. Oui, parce qu’il ne faut pas se mentir, les produits que l’on applique sur nos plantes (surtout en intérieur), on les respire aussi… C’est pour ça que quand je découvre des initiatives sympathiques, j’ai plaisir à vous les partager !

Des produits naturels, bios et locaux pour vos plantes

Il était temps de vous faire découvrir celle de Caroline, MAÏA-KO, dont le mantra est de prendre soin de nos plantes par les plantes. Elle a créé toute une gamme de sprays prêts à l’emploi pour nos plantes d’intérieur, du potager et du jardin. Ils sont 100% naturels et bios, et ils sont fabriqués en circuit court en France à partir de plantes médicinales locales. Ses sprays apportent des soins différents à nos plantes selon les propriétés des plantes qu’ils associent : stimuler la croissance de nos plantes, améliorer leur résistance, soutenir l’enracinement… Que demander de plus ☺️ Même le packaging est pensé de façon responsable : la bouteille, le bouchon et le spray sont 100% recyclables, et lors de l’envoi les produits sont calés avec de la fibre de chanvre française que l’on peut composter ou utiliser comme paillage au jardin.

Cela fait plusieurs mois que je teste deux de ses sprays, et je ne peux vous en dire que du bien. Petite aparté : je ne sais pas si ça vous le fait aussi, mais j’ai toujours beaucoup d’appréhension à vaporiser le feuillage de mes plantes avec un nouveau produit, de peur qu’il les abîme. Mais ici aucun souci 😉

J’ai utilisé son spray « Souci, Ortie et Sureau », qui vise à stimuler la croissance de nos plantes d’intérieur. Il est à vaporiser sur le feuillage de nos plantes vertes, mais il peut aussi être vaporisé sur le substrat des plantes grasses. Et on peut même l’utiliser dans l’eau de bouturage : ça a donné un coup de pouce bienvenu à mes boutures cet hiver ! 🌱 J’ai aussi testé son spray « Prêle, Ail & Thym », destiné à améliorer la résistance de nos plantes face à des épisodes de stress (sécheresse ou excès d’eau, écarts de température, carences…). Si vous avez peur de l’odeur de l’ail, je ne l’ai pas trouvé désagréable personnellement. Et j’ai l’impression que ça a bien aidé à renforcer mes plantes avant l’hiver, où je leur fais la vie dure (la plupart restent dans une pièce assez fraîche). Par rapport à l’année dernière, j’ai eu très peu de plantes qui ont mal vécu cette période 💪

Petit entretien avec Caroline, la fondatrice de MAÏA-KO

Elle est quand même la mieux placée pour vous parler de son projet… 😉

  • D’où vient le nom MAÏA-KO ?

Maïa est la déesse du printemps dans la mythologie grecque, kō est un mot maori qui signifie à la fois « bêcher » et « chanter ». C’est donc un mélange de tout ça ! 😉

  • Qu’est-ce qui t’a motivé à créer tes propres produits pour prendre soin des plantes ?

Je suis ingénieure en biologie de formation, j’ai travaillé dix ans dans les engrais organiques bio pour les professionnels, puis dans les plantes médicinales. Comme de nombreux jardiniers amateurs, je n’arrivais pas à trouver des solutions qui soient à la fois vraiment naturelles, efficaces et faciles à utiliser pour mon potager. J’ai donc eu l’idée de créer des produits à base de plantes prêts à l’emploi pour prendre soin de mes plantes. Après des mois de recherche, MAÏA-KO est né en mars 2021.

  • Est-ce que tu peux nous présenter un petit peu le processus de création de tes solutions ?

Je me suis beaucoup inspirée de ce qui se fait aujourd’hui en pharmacie, où il existe une douzaine de façons différentes de préparer les plantes pour se soigner. On connaît les tisanes, les huiles essentielles, les hydrolats, les extraits dans l’alcool, dans la glycérine… Chaque méthode a ses avantages et permet de d’extraire différents principes actifs de la plante. Au jardin, on a les purins de plantes (ortie, prêle…) qui sont des fermentations dans l’eau, et… c’est tout ! Pour les produits MAÏA-KO, je suis partie de ce qui se fait en phytothérapie : des macérations de plantes dans l’eau et l’alcool. L’alcool permet d’extraire jusqu’à 3 fois plus de principes actifs que l’eau seule, et en plus c’est un conservateur naturel.

  • Comment choisis-tu les plantes que tu associes ?

J’étudie beaucoup la bibliographie et les expérimentations qui ont déjà été faites par le passé dans le monde agricole sur certaines plantes, en agriculture biologique ou en biodynamie notamment. Je cherche également dans les publications scientifiques liées au monde médical, car de nombreuses plantes y ont été étudiées et leurs principes actifs décortiqués… Une fois que l’on sait comment ces molécules vont interagir avec la plantes, on peut faire beaucoup de choses !

  • Est-ce que tu as beaucoup de plantes chez toi ? Et quelle est ta plante favorite ?

J’en ai quelques unes mais je ne suis pas une collectionneuse : je préfère prendre soin de chacune de mes plantes et y consacrer tout le temps nécessaire. J’ai une Monstera que j’adore. Par contre, je fais beaucoup d’expériences : je fais plein de boutures, je fais pousser des noyaux d’avocats, de mangues, etc… Pour le grand plaisir des mes enfants !

  • Est-ce que tu aurais quelques conseils à nous donner pour jardiner au naturel ?

Oui, j’en ai plein ! J’y ai même consacré un article sur le blog de MAÏA-KO « Les bons gestes pour jardiner au naturel ».
Pour résumer, au potager on ne laisse jamais le sol nu, on limite l’arrosage et on choisit l’implantation des plantes en fonction de l’ensoleillement, de son sol et des plantes qui sont autour. En intérieur, on arrose à bon escient, on utilise une oya ou, si on peut, on profite de la pluie, on dépoussière ses plantes régulièrement et on adapte les soins à la saison. Les extraits de plantes sont supers pour aider la plante à passer un moment difficile : booster en cas de manque de vigueur, renforcer en cas de maladie…
La clé c’est toujours d’observer avant d’agir !

  • Quels sont tes futurs projets avec Maïa-Ko ?

En 2022, l’objectif est vraiment de faire connaître MAÏA-KO et de trouver des partenaires pour distribuer les produits dans toute la France : fleuriste engagé, jardinerie urbaine, concept-store végétal… Autant d’endroits où je rêve de voir un jour MAÏA-KO, pour mettre à la portée de tous des solutions naturelles pour prendre soin de leurs plantes.

Si vous avez envie d’en découvrir davantage sur son projet, n’hésitez pas à vous rendre sur son site Internet MAÏA-KO.

Si mes articles vous sont utiles, n’hésitez pas à me soutenir via la plateforme de dons Utip. Chaque petit don compte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.