Petit focus sur les coléus


Longtemps stars des jardinières municipales (vous avez remarqué vous aussi ?), les coléus redeviennent aussi à la mode chez les plant-addicts ! Et je ne fais pas exception… je ne vous cache pas que je commence à en avoir un peu trop chez moi, je ne savais plus quoi en faire cet hiver lorsqu’il a fallu les rentrer 🙊

Je craque totalement pour la variété de couleurs de ses feuillages, aux tons plus flashy les uns que les autres. Si vous voulez faire entrer de la couleur dans votre vie, c’est clairement la plante qu’il vous faut. Mais je l’aime aussi beaucoup pour sa simplicité et sa générosité. Je vous partage ici ce que j’ai appris sur son entretien.

Pour tout savoir sur son bouturage, rendez-vous sur mon article Bouturer votre coléus.

Comment entretenir votre coléus ?

Le coléus est, à mon humble avis, une plante très facile d’entretien 🌱 Un peu d’eau et d’amour, et c’est parti mon kiki !

C’est une plante très gratifiante : elle pousse à une vitesse folle, D’ailleurs, les coléus peuvent très vite devenir imposants, certains deviennent de véritables arbustes. J’avais quelques petites boutures de coléus au printemps. En l’espace de quelques mois, elles ont eu une croissance fulgurante.

Une très bonne luminosité pour des couleurs vives

Le coléus peut se cultiver en intérieur ou en extérieur. Dans les deux cas, il a besoin d’une (très) bonne luminosité, sinon il risque de s’étioler (les feuilles deviennent de plus en plus espacées). On l’observe souvent chez les coléus en intérieur. Je sors les miens dehors dès que les températures le permettent. A l’extérieur, je trouve qu’ils s’épanouissent davantage avec une exposition mi-ombre. Il faut savoir que plus votre coléus aura une bonne luminosité, plus la couleur de son feuillage sera intense. Il est donc tout à fait normal qu’elles soient un peu moins prononcées en hiver.

Un arrosage régulier des coléus

Véritable drama queen, les coléus font très bien savoir qu’ils ont besoin d’être arrosés, en faisant mine d’être au bord d’une mort certaine. Un peu comme le fittonia (dédicace si, vous aussi, vous avez cru que vous aviez fait mourir le vôtre à plusieurs reprises). Un peu d’eau, et hop ça repart. Personnellement, je les arrose en fonction de la texture des feuilles. Si elles sont bien fermes, pas besoin d’arroser. Si elles commencent à se ramollir, j’arrose !

Attention, j’ai pu remarquer qu’un sur-arrosage tend à faire jaunir les feuilles du bas.

Pensez à leur donner de l’engrais à partir du printemps, afin de soutenir leur croissance. Personnellement, j’utilise les bâtonnets d’engrais naturel de la marque française Jungle Feed (-10% sur leur site avec le code affilié #troquetaplante – ne pas oublier le #). On enfonce les bâtonnets dans le terreau, et ils se diffusent progressivement à chaque arrosage.

Garder votre coléus d’une année à l’autre

On entend souvent dire que les coléus sont des plantes annuelles. Et bien détrompez-vous : vous pouvez bien les garder d’une année à l’autre, à condition de les rentrer pendant l’hiver. Je les rentre dès que les températures commencent à baisser en dessous de 10°. N’attendez pas trop : j’en avais oublié un dehors, et même s’il ne gelait pas encore, il a moyennement apprécié. Une fois rentrés, l’hiver ne les empêchera pas de pousser. J’en avais mis quelques-uns en garderie chez mes parents, dont l’intérieur est très chauffé durant l’hiver : ils ont littéralement ex-plo-sé.

Une floraison discrète

Les coléus font de mignonnes petites fleurs violettes. Je les coupe généralement dès que je vois apparaître les premiers boutons, pour que les plantes se concentrent plutôt sur la production de nouvelles feuilles.

En revanche, si vous souhaitez récupérer des graines de coléus, laissez-les coléus fleurir ! Placez vos coléus à l’extérieur, pour que les fleurs soient pollinisées. Avec un peu de chance, vous pourrez récolter des graines. Semez les graines au printemps pour voir de nouveaux coléus pousser.

Floraison coléus

L’ennemi juré des coléus : les chenilles

Chenille coléus

Si vos coléus sont à l’extérieur, attention, c’est une plante dont les chenilles sont particulièrement friandes ! Elles apparaissent généralement sur les coléus à la fin de l’été. Les miens en sont systématiquement remplis. Elles dévorent le feuillage à grande vitesse, et malheureusement elles peuvent faire beaucoup de dégâts.

Pour plus de détails, retrouvez ici mon article Reconnaître et lutter contre les chenilles.

Si vous commencez à voir des trous dans vos feuilles, et des petits excréments noirs, ne cherchez pas plus loin. Elles peuvent être vraiment minuscules au tout début. Elles sont généralement de couleur vert clair et se confondent au feuillage. Il faudra vous armer de patience pour réussir à toutes les enlever. Et elles deviennent de plus en plus grosses en se régalant de votre plante…

Si vous rentrez vos coléus à la fin de l’été, je vous conseille de les mettre en quarantaine le temps de vous en débarrasser.

Mon secret pour des coléus bien étoffés : les tailler !

Tailler régulièrement vos coléus est la meilleure façon de les ramifier. Lorsque vous coupez une tige, vous allez stimuler l’apparition de nouvelles pousses aux niveaux des nœuds sur votre tige en dessous de la coupe. Vous obtiendrez ainsi un port bien plus étoffé pour votre plante 🌱

Cet été, j’ai fait une taille plutôt sévère à la plupart de mes coléus. Certains commençaient à avoir des tiges uniques bien trop hautes. D’autres avaient tendance à avoir les tiges qui se dénudent. Ni une ni deux, je me suis saisie de mon sécateur et j’ai tout coupé ! J’ai mis les tiges coupées à bouturer dans l’eau. Vous allez me dire « mais ça va pas t’es complètement folle, tu les as défiguré ». Bon, on va pas se mentir, ils faisaient un peu peine à voir MAIS ce n’était que temporaire…

Quelques mois plus tard, voici le résultat après le bouturage intensif : plein de nouvelles pousses en perspective (voir photos ci-dessous) ! Encore quelques temps, et on ne verra même plus que j’avais coupé 😉

Tailler couper coléus
Etoffer coléus
Ramifier coléus

Et vous, est-ce que vous connaissiez les coléus ? Est-ce que vous en avez chez vous ? 😊 J’espère que ce petit article vous sera utile, n’hésitez pas si vous avez des questions ou compléments !

Si mes articles vous sont utiles, n’hésitez pas à me soutenir via ma cagnotte KissKissBankBank. Chaque petit don compte ! 💚

22 commentaires

  1. J’ai déjà tué un coleus l’année dernière (oups) et viens d’en adopter un autre ! Grâce à tous tes conseils je vais pouvoir bien en prendre soin, merci !

  2. je n’en ai jamais eu mais si c’est comme les misères, simple et gratifiant, je tenterais bien le coup 🙂

  3. J’ai essayé plusieurs fois à partir de bouture d avoir un joli plan mais je le tue systématiquement… Peut être grâce à tes conseils je pourrais en gardé

  4. le froid me les a tués🥶😥 je n y ai pas pensé..donc trop tard et on m a donné une tige qui n arrive pas a faire des racines.. par contre me fait des boutons.. et on vient de me donner une nouvelle bouture racinée et les feuillent se fânent 😱 je suis désespérée car elle me plait bcp cette plante…

  5. Bonjour j’ai adopté un grand coléus au début de l’hiver et depuis les feuilles font ma tête elle se dessèche sur les bord ou même en plein milieu (tache noir toute sèche) et certaines feuilles perde de la couleur en commençant par la tige de la feuille puis toute la feuille devient jaune blanche, savez vous à quoi c’est du et ce que je dois faire svp elle a perdu beaucoup de feuille depuis même si elle continue à m’en faire de nouvelle mais en mauvais état.

    1. Bonjour, c’est difficile à te dire sans voir de photos, n’hésite pas à m’envoyer un message sur Facebook ou Instagram accompagné de photos pour que je puisse essayer de t’aider ! 🙂

  6. Bonjour merci pour vos précieux conseils mon coleus étant planté en pleine terre dans le sud de la France puis je le protéger et le laisser dans le jardin ?

    1. Bonjour, tout dépend des températures que vous avez durant l’hiver. Je sais que les miens commencent à vraiment tirer la tête à partir du moment où les températures descendent en dessous de 10°C !

  7. C’est marrant car je me souviens de ces plantes chez ma mère et mes tantes, dans les années 80. Je les ai redécouvertes dans le parc Peixotto de Talence cette année : elles étaient colorées, hautes, touffues et avaient survécues à l’été caniculaire. J’ai donc osé le bouturage dans l’eau et elles ont pris. Hâte de voir le résultat au jardin l’an prochain !
    J’ai pu en récupérer une autre variété, orangée, trop belle, grâce à Troque ta plante et Swann. Merci 🙂

    1. Les coléus se bouturent super bien, et après on arrive plus à s’arrêter on a envie d’avoir toujours plus de couleurs différentes 🙂 trop chouette pour ton échange avec Swann, j’avais vu sa proposition de troc passer, son coléus était superbe !

  8. Les Coléus c’est vraiment la pante facile et gratifiante, tu as tout bien résumé pour le bouturage et les soins.
    C’est chouette de faire connaitre cette plante très riche en couleurs 🙂

      1. Mes boutures ne poussent pas. Une seule tige qui ne s’étoffe pas… que dois je faire? Mettre de l’engrais?

        1. Hello, sans photos c’est un peu difficile de te dire. Avec l’hiver, les coléus tendent un peu à stagner. Le printemps sera propice à la reprise de la croissance, tu peux bien sûr donner de l’engrais. Et si tu veux l’aider à se ramifier, tu peux la tailler et bouturer 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *