Bouturer votre pépéromia


Dans cet article, je vous présente les différentes façons de bouturer votre pépéromia. Vous allez voir, elles sont assez similaires au bégonia (voir l’article Bouturer votre bégonia).

Multiplier votre pépéromia à partir de feuilles

Est-ce que vous saviez que vous pouviez bouturer et multiplier vos pépéromias à partir d’une simple petite feuille ? 🌱 Avec de la patience, le bouturage de feuilles vous permettra d’obtenir une plante identique à la plante mère !

Cette méthode fonctionne pour la grande majorité des variétés de pépéromia : pépéromia raindrop, pépéromia argyreia (ou watermelon), pépéromia rosso, pépéromia obtusifolia, etc. En revanche, je ne suis pas sûre qu’elle fonctionne bien sur le peperomia hope par exemple : le pétiole de la feuille étant très court, le bouturage classique de tiges me semble plus indiqué que le bouturage de feuilles.

Prélever une feuille en bonne santé

Pour le bouturage de feuilles, prélevez tout d’abord une feuille et sa tige sur votre maman pépéromia. Surtout, choisissez une feuille en bonne santé, sinon votre bouture risque de ne pas prendre. Vous pouvez raccourcir la tige pour ne garder que quelques centimètres. La plante concentre son potentiel d’enracinement sur les premiers centimètres de pétiole. Au passage, ce sera aussi plus simple pour replanter votre bouture. Si la tige est trop longue, la bouture tend à tomber et se déraciner sous le poids de la feuille, par manque d’équilibre

Un peperomia rosso en pleine floraison

Eau, sphaigne ou terre : quelle méthode de bouturage choisir ?

3 options s’offrent à vous : le bouturage de votre feuille en eau, en sphaigne, ou directement en terre.

  • En eau : immergez l’extrémité de votre tige dans l’eau. Pensez à changer l’eau de temps en temps pour éviter les risques de pourrissement.
  • En sphaigne : placez votre feuille sur de la sphaigne humide, de façon à ce que le pétiole soit bien en contact. Bouturez à l’étouffée : refermez votre contenant à l’aide d’un couvercle ou de cellophane.
  • En terre : enterrez le pétiole de votre feuille. Bouturez à l’étouffée : englobez votre pot à l’aide d’un sac congélation ou couvrez la bouture à l’aide d’une bouteille en plastique.

Le bouturage à l’étouffée permet de maintenir la bouture dans une ambiance chaude et humide grâce à la condensation, favorable au développement de racines et de nouvelles feuilles. Pensez toutefois à aérer régulièrement pour éviter que les boutures ne pourrissent.

Quelle que soit la méthode de bouturage, votre bouture va progressivement développer des racines puis des bébés feuilles. Dans le cas du bouturage en eau ou en sphaigne, une fois que les racines et les nouvelles feuilles auront suffisamment grandies, vous pourrez planter votre bouture en terre. N’hésitez pas à utiliser un petit tuteur pour maintenir la feuille mère en place si besoin. La feuille mère va finir par mourir, c’est tout à fait normal. Et hop, vous voilà avec un nouveau pied de pépéromia !

Une petite comparaison

Vous commencez à me connaître… j’adore expérimenter 😊 J’ai récupéré 2 feuilles sur un pépéromia rosso et j’ai testé simultanément d’en bouturer une dans l’eau et l’autre en sphaigne. En l’espace d’un mois, la différence est assez impressionnante !

Au bout d’un mois dans l’eau, j’ai obtenu quelques mini racines et des petites feuilles. Ça prend doucement mais sûrement. Au bout d’un mois en sphaigne, la bouture a littéralement explosé : les nouvelles feuilles sont 10 fois plus grandes que la bouture en eau, et j’ai de belles racines (voir photos ci-dessus). Autant vous dire que je vous recommande cette technique 🙌🏼.

Personnellement, je trouve le bouturage directement en terre plus délicat. J’ai dû mal à gérer l’arrosage de la bouture, et elle finit souvent soit par sécher soit par pourrir.

Bouturage dans l’eau
Bouturage en sphaigne

Vous me demandez souvent où trouver de la sphaigne : vous trouverez de la sphaigne vivante chez Sybotanica. Mon code affilié TROQUETAPLANTE vous fera bénéficier de -10% de réduction sur leur site (collaboration commerciale).

Petite aparté sur la sphaigne : mousse très utile pour le bouturage, elle est un maillon essentiel des tourbières, qui sont aujourd’hui menacées. Malheureusement, la sphaigne est généralement exploitée plus vite qu’elle ne se reproduit. Pour limiter notre impact écologique, il est possible de reproduire assez facilement la sphaigne vivante chez soi, dans un contenant à l’étouffée.

Couper vos feuilles en deux, pour toujours plus de bébés

Il existe une technique pour obtenir encore plus de bébés pépéromias à partir d’une seule feuille : coupez en deux votre feuille de pépéromia, voire plus !

Bouturez à l’étouffée vos morceaux de feuilles en sphaigne ou en terre. Pour les morceaux sans pétiole, posez-les à plat sur la sphaigne ou enfoncez la coupure dans le terreau. Pour les morceaux avec pétiole, le pétiole doit être en contact avec la sphaigne ou le terreau. Chaque morceau de feuille va donner naissance à des racines et des bébés feuilles. La capacité de reproduction du pépéromia est assez magique !

Comme vous pouvez le voir, cette méthode de bouturage fonctionne particulièrement bien avec les feuilles de pépéromia watermelon ! J’ai obtenu de jolies racines et de jolies pousses sur chaque moitié de feuille 😉


J’espère que ce petit article vous aura donné envie de vous lancer ! Est-ce que vous avez déjà essayé de bouturer vos pépéromias ?

Pour d’autres conseils de bouturage, n’hésitez pas à parcourir notre rubrique Bouturer ses plantes.

Si mes articles vous sont utiles, n’hésitez pas à me soutenir via ma cagnotte KissKissBankBank. Chaque petit don compte ! 💚

12 Commentaires

  1. Bonjour ☺️

    Le bouturage de morceaux de feuilles fonctionne très bien 😉

    J’ai testé et j’ai trouvé ça plus rapide que celles des feuilles avec tiges, je vais sûrement retenter en prenant en photo les évolutions pour comparer

        1. Bonjour,

          Pour ma part cela a fonctionné avec une feuille cassée aux 2/3. Je l’ai légèrement enterrée dans du terreau humide et mise à l’étouffée il y a un mois de cela, et elle repart tranquillement !

  2. Bonjour !
    Je viens d’acquérir un peperomia clusiifolia tricolor, qui a l’air assez différent de ceux que je vois utilisés dans les tuto pour bouturer à partir d’une feuille (le mien a une tige, dont partent plusieurs feuilles, alternes, alors que le watermelon par exemple a plutot l’air d’avoir une tige par feuille).
    Est-ce que vous avez déjà essayé de bouturer un peperomia similaire au mien ?
    Désolé je ne connais pas les termes techniques.
    Merci pour votre réponse ! 🙂
    Alex

    1. Hello, il est tout à fait possible de bouturer les feuilles du peperomia clusiifolia, je n’ai pas testé personnellement, mais j’ai déjà vu des vidéos avec cette variété de pépéromia ! N’hésite pas à tenter l’expérience 😉 Sinon, de façon plus classique, tu pourras en bouturer un morceau de tige sans problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *