Plantes & animaux de compagnie


Plantes & animaux ne font pas toujours bon ménage !

Chez mes parents, les chats se sont toujours fichus royalement des plantes (Nez-de-Velours, Petit Nuage, Soho, Lewis & Noisette pour ne pas les citer !). En revanche, le border collie de ma belle-famille, Cyrus, a un petit penchant jardinier… Il adore voler et machouiller mes plantes en pot dernièrement 🤷‍♀️

Voici quelques points à garder à l’esprit pour une cohabitation sereine entre nos animaux et nos plantes 🌱

(PS : Je vous avais demandé de m’envoyer des photos de vos animaux et de vos plantes pour illustrer cet article : un grand merci à tous d’avoir joué le jeu ! Je n’ai malheureusement pas pu toutes les intégrer à cet article, mais elles sont géniales 🐱🐶🐰)

Gare aux plantes toxiques !

On ne le sait pas toujours, mais un grand nombre de plantes sont toxiques pour nos animaux ! Elles sont le plus souvent toxiques par ingestion (des feuilles, tiges, graines, fleurs ou racines), mais elles peuvent aussi l’être par contact (notamment avec la sève). Le danger qu’elles représentent dépend du degré de toxicité de la plante et de la quantité ingérée. Il faut redoubler de vigilance avec les chats et les chiots, qui sont plus fragiles.

Voici une petite liste non exhaustive des plantes toxiques les plus courantes dans nos intérieurs :

  • Alocasia
  • Aloe vera
  • Anthurium
  • Caladium
  • Crassula
  • Diffenbachia
  • Dracaena
  • Ficus
  • Monstera
  • Oxalis
  • Philodendron
  • Pothos
  • Sansevière
  • Schefflera
  • Spathiphyllum
  • Syngonium
  • Yucca
  • Zamioculcas

Nos jardins sont aussi peuplés de plantes toxiques pour les animaux (et les humains au passage). Pour ne citer que quelques exemples : le laurier rose, l’if, l’azalée, le lierre, le rhododendron, le cyclamen, l’hortensia, le lys, les jonquilles, les tulipes, les crocus, le muguet… Et même la ciboulette !

Je suis sûre qu’il y en a quelques-unes que vous n’aviez pas soupçonné ! J’avoue qu’avant mes recherches, je ne savais pas que la plupart de ces plantes pouvaient représenter un risque pour nos animaux.

Ces plantes ne sont pas nécessairement à bannir de chez nous pour autant, mais des précautions sont à prendre pour éviter les accidents (voir infra).

En cas de suspicion d’intoxication

Certains signes peuvent vous alerter d’une possible intoxication : hypersalivation, troubles digestifs, abattement, tremblements, convulsions, etc.

En cas de suspicion d’intoxication, contactez votre vétérinaire. S’il n’est pas joignable, vous pouvez contacter les Urgences Vétérinaires au 3115. Il s’agit d’un numéro gratuit qui vous met en relation avec un service vétérinaire de garde proche de chez vous. Vous pouvez également contacter les deux centres anti-poisons vétérinaires existants en France.

Photos de Jenny et Wu par @new_life_for_cat

Des plantes sans danger pour les chats et les chiens

Heureusement, d’autres plantes sont sans danger pour nos compagnons à quatre pattes. En voici quelques exemples :

  • Bananier
  • Beaucarnea
  • Echeveria
  • Epiphyllum
  • Fittonia
  • Fougère (corne d’élan, patte de lapin, de Boston)
  • Haworthia
  • Hoya
  • Hypoestes
  • Maranta
  • Orchidée bijou
  • Pachira
  • Palmier areca
  • Papyrus
  • Piléa
  • Pépéromia
  • Tillandsia
Photos de Mozza et Salem par Lucie (@lucie.hlk)

Quelques astuces pour une bonne cohabitation

Au-delà du risque d’intoxication, nos animaux ne sont pas toujours des anges vis-à-vis de nos plantes. Certains se font un malin plaisir de les grignoter, de les griffer, de les déterrer, de les faire tomber… 😈 Parallèlement à leur apprentissage, voici quelques astuces faciles à mettre en place pour limiter les dégâts !

Des plantes hors de portée & à volonté

Un premier réflexe est bien sûr de mettre un maximum de plantes hors de portée de nos animaux. Etagères, suspensions, pièces fermées… tous les moyens sont bons. Mais une astuce complémentaire est de mettre des plantes comestibles à leur disposition. Elles permettront de divertir leur attention des plantes que vous ne voulez pas qu’ils touchent. Je pense notamment aux chats qui ont tendance à croquer nos plantes parce qu’ils ont besoin de se purger. Vous pouvez leur donner de l’herbe à chat, des herbes aromatiques, des graminés, ou même un beaucarnea. Ils en raffolent !

Des huiles essentielles répulsives

Les huiles essentielles peuvent être utilisées pour tenir vos chats et vos chiens à distance de vos plantes. Celles de lavande, de citron ou d’agrumes, d’eucalyptus citronné ou encore de menthe poivrée ont un pouvoir répulsif. Pour les utiliser, imbibez un coton ou un bâtonnet de quelques gouttes d’huile essentielle et déposez-les à proximité de votre pot. Attention à bien respecter les dosages, les huiles essentielles peuvent devenir toxiques pour les animaux au-delà d’une certaine quantité.

Rendre vos pots moins accueillants

Les chats aiment particulièrement s’installer dans nos grands pots pour faire la sieste ou pour gratter la terre, voire y faire leurs besoins… Pour les dissuader, vous pouvez rendre vos pots moins accueillants. L’une d’entre vous m’a dit qu’elle installait des fourchettes en plastique ou en bambou dans ces pots pour éviter que les chats viennent dans ses pots par exemple ! Mais cela peut aussi être planter des morceaux de bambou, recouvrir la terre avec des morceaux de poterie, des billes, des galets…

Nori & Yuna par Gaëlle (@gaelleplants)

Comment se passe la cohabitation entre vos animaux et vos plantes chez vous ? N’hésitez pas à partager votre expérience et vos conseils en commentaire ! 🌱

Si mes articles vous sont utiles, n’hésitez pas à me soutenir sur la plateforme de dons Utip. Chaque petit don compte !

4 Commentaires

  1. Mon chaton de 7 mois est une vraie jardinière. Mon copain dit que c’est du mimétisme, qu’elle veut faire comme moi..

    J’ai mis des galets dans les pots accessibles mais maintenant qu’elle grandit elle arrive à les enlever et elle adore tirer sur les tiges pour déraciner les plantes.

    Donc techniques du moment : les cactus à portée de chat et les autres plantes, en hauteur.

  2. J’ai 4 chats, ils ne sont pas attirés par les plantes. Pour éviter qu’ils s’allongent dans les jardinières, je plante des petits bouts de bois !

  3. Mince, nos plantes représentent beaucoup de dangers pour nos animaux…
    Petit, mon chat cassait mes papyrus d’intérieur pour manger les feuilles. Il voulait faire ses griffes sur mon bonsaï ficus. Maintenant qu’il passe beaucoup de temps dehors, mes plantes d’intérieur sont sereines. Par contre, il apprécie gratter la terre fraîchement retournée dans le jardin : comme Maminechat, je mets des petits bâtons de bois pour éviter qu’il abime mes semis ou récentes plantations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *