Bouturer les feuilles de vos succulentes


Une des choses que j’aime le plus chez nos amies les succulentes : la possibilité de les multiplier à l’infini ! Comme vous le savez peut-être, il est très facile de les bouturer à partir d’une simple feuille. Il faudra s’armer d’un peu de patience pour que votre feuille vous donne une nouvelle plante, mais je vous en assure, ça en vaut la peine. De nombreuses plantes grasses de ma collection proviennent du bouturage d’une simple feuille ! 🥰

Il arrive très souvent que l’on fasse tomber des feuilles de nos plantes grasses, souvent délicates, lorsqu’on les manipule. Surtout lors des sessions de rempotage. Je n’arrive pas à toucher mon sedum burrito sans en faire tomber par exemple (qui se reconnaît ?). Pas de panique, gardez-les précieusement !

Je vous partage ici ce qui fonctionne (presque) à tous les coups pour moi. Vous retrouverez aussi un petit tuto vidéo sur le sujet ici.

De façon complémentaire, je vous conseille de lire également mon article Couper et bouturer vos plantes grasses.

Prélever des feuilles en bonne santé

Prélevez délicatement des feuilles sur vos plantes grasses. Ni vu ni connu, misez sur les feuilles au bas de votre plante pour ne pas la défigurer.

Surtout, prenez soin de ne pas abîmer le bout (côté tige). C’est par-là que sortiront vos racines et vos bébés. Il suffit souvent de les tourner sur elles-mêmes pour les détacher de la plante mère sans les endommager. Il arrive malheureusement que l’on déchire le bout : vous pouvez tout de même essayer de bouturer la feuille en question, mais vos chances seront sans doute compromises.

Il faut absolument qu’il s’agisse de feuilles en bonne santé, bien pleines et fermes. Sinon elles risquent de flétrir et mourir sans ne rien donner.

Plusieurs petites choses à savoir :

Certaines feuilles sont plus délicates à bouturer que d’autres, je pense notamment aux plantes grasses duveteuses ! Personnellement, j’ai toujours plus de mal à les faire prendre que les autres.

Toutes les feuilles des plantes grasses ne sont pas bouturables. C’est le cas d’une grande majorité, mais pas toutes ! Je pense par exemple aux aeoniums, aux haworthia ou encore certains sedums… mais il y en a sûrement d’autres auxquels je n’ai pas pensé dans l’immédiat 🤗

Des racines aux bébés : astuces pour un bouturage réussi

Placez vos feuilles bien à plat sur la terre. Dans l’idéal, il faut que l’extrémité de votre feuille touche la terre, pour pouvoir s’enraciner plus facilement.

Il faut savoir qu’elles peuvent très bien commencer à raciner à l’air libre, sans substrat. Je retrouve très régulièrement des feuilles tombées sur le sol qui ont fait leurs petites vies. Cela m’est même déjà arrivé d’en retrouver dans des poches de manteaux, c’est pour dire !

Trouvez-leur un emplacement bien lumineux. Mais attention au soleil brûlant qui risque de faire sécher vos feuilles en un rien de temps.

Mon petit conseil est d’attendre que les premiers bébés montrent le bout de leur nez pour humidifier votre terreau. Sinon, le risque est de faire pourrir vos feuilles avant même qu’elles n’aient donné quoi que ce soit.

Elles se débrouilleront très bien sans eau pendant quelques temps grâce à leurs réserves. Par la suite, arrosez régulièrement.

Assez rapidement, votre feuille va donner des racines, puis des bébés. Une même feuille peut donner plusieurs bébés ! J’ai d’ailleurs remarqué que plus votre feuille sera grande, plus ils seront nombreux.

Alimentés par la feuille mère, les bébés vont grandir. Lorsqu’ils seront bien développés, la feuille mère va finir par mourir. Pas besoin de la détacher, elle va sécher naturellement. Vous voilà avec votre nouvelle plante !

Ce processus est plus ou moins rapide selon les variétés. Comptez environ un an pour obtenir une nouvelle plante grasse de belle taille.

Telle mère, telle fille ?

Généralement, la nouvelle plante obtenue est identique à la plante mère. Il est bon de noter que le résultat est plus incertain en ce qui concerne les plantes grasses avec des variégations. J’ai déjà testé de bouturer les feuilles de plusieurs variétés de crassula dont c’était le cas. La plupart du temps, j’ai obtenu des bébés « classiques ». J’ai tout de même obtenu quelques bébés montrant des signes, bien que légers, de variégations.

J’espère que ce petit article vous aidera à multiplier vos succulentes. Et si vous avez des questions, n’hésitez pas ! 💚

Pour d’autres conseils de bouturage, n’hésitez pas à parcourir notre rubrique Bouturer ses plantes.

Si mes articles vous sont utiles, vous pouvez désormais me soutenir sur la plateforme de dons Utip.

2 Commentaires

  1. Merci beaucoup!

    Ne manque que… des idées de jolies succulentes! Je rêve de sedum rosé, mais est-ce que cela existe?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.